Citroën
Type C 5HP

1924 -

Prix : nous consulter

Partager

Fiche technique

Gamme Authentique
Marque Citroën
Type Type C 5HP
Carrosserie Torpédo 3 places
Production 80 759 exemplaires (toutes versions)
Première mise en circulation
Couleur carrosserie Bordeaux
Couleur intérieure Simili cuir noir
Moteur 4 Cylindres Carbu à soupapes latérales
Cylindrée 856 cm2
Puissance 12 ch DIN
Boite de vitesses Mécanique à 3 rapports non synchronisés
Dimensions L : 3,20 l : 1,40m
Options
Particularités Bel état d’origine
Kilométrage
Garantie Sans
Prix Prix : nous consulter

Description

Citroën TYPE C 5 HP

La type C de Citroën est le deuxième modèle produit par le constructeur du quai de Javel. Elle représente une façon nouvelle de concevoir et de commercialiser les automobiles. André Citroën s’inspirera des méthodes de production d’Henry Ford pour développer son nouveau modèle. Il le rencontrera à Détroit, en 1912. Dans un premier temps, il reproduira ses méthodes modernes de production pour la fabrication de munitions durant la guerre. Puis, il utilisera l’usine et ses nouveaux procès pour le développement de la type C. Cette dernière fut la première voiture européenne fabriquée en série. Elle fut dessinée par Edmond Moyet qui venait de concevoir la fameuse Amilcar CC.

Le premier modèle fut présenté au public au salon de Paris en novembre 1921. Il ne fut produit qu’à partir de mai 1922. Le châssis était construit à Levallois et l’assemblage de la voiture exécuté dans les usines du quai de Javel. La carrosserie se composait d’une structure en bois sur laquelle reposaient des tôles clouées. Une seule porte à droite permettait l’accès aux deux places avant. Le tout était animé par un quatre cylindres de 856 cm2 développant 12 ch. Son poids plume de 540 kilos lui permettait d’atteindre la vitesse de 60 km/h. Ses dimensions réduites, 3,20 m de long et 1,40 m de large la rendaient particulièrement maniable. André Citroën orientera sa stratégie marketing sur l’aspect populaire de cette voiture. Grâce aux économies d’échelle réalisées lors de sa production, le tarif proposé était de 30 % inférieur à celui de la concurrence. Sa solidité et sa consommation de 7 l/100 la rendaient économique à l’usage. Une production avant-gardiste de pièces détachées en échange standard permettait un entretien à moindre coût.

André Citroën, via sa propre société proposait aux clients un système de crédit permettant d’étaler le paiement de la voiture. Également, il fit de la clientèle féminine une cible privilégiée. La voiture était simple à conduire et pratique à utiliser. Un démarreur et des phares électriques facilitaient son fonctionnement. Les affiches publicitaires comportaient systématiquement une conductrice souriante témoignant des qualités de la type C. Citroën était vraiment en avance sur son temps…Il nomma 5000 agents à travers le monde pour la commercialiser et délocalisa la production dans certains Etats comme l’Espagne, l’Italie ou l’Angleterre afin de supprimer des droits de douane élevés et préserver un tarif attractif dans ces pays.

En 1923, la carrosserie fut rallongée. En 1924, en version ‘’torpédo’’, on pouvait l’équiper d’une troisième place centrale arrière. En raison de son arrière pointu, on l’appela familièrement la Citroën ‘’cul de poule’’. Malgré son importante production, la Type C, en raison de son prix restreint était peu rentable pour le constructeur . En 1926, sa production fut arrêtée afin de pouvoir investir pour la conception du modèle suivant. La type C marquera son époque et l’Histoire automobile en général. Elle est le témoignage d’une nouvelle aire de distribution et donnera à André Citroën sa réputation d’avant-gardiste qui sera toujours entretenue par la marque à chevrons. Sur les 80759 exemplaires produits, carrosseries particulières et utilitaires confondues, on suppose qu’il n’en reste qu’environ 2000 en vie. Cette populaire est donc devenue rare et mérite qu’on s’y intéresse.

Le modèle présenté

Le modèle présenté date de 1924. Il s’agit d’une version torpédo à trois places. L’accès à cette dernière s’exécute par le passage prévu entre les deux sièges avant. Cette voiture n’a pas été utilisée depuis quelques années. Une restauration dans les règles a déjà été effectuée. L’assortiment des couleurs de la carrosserie et de l’intérieur a été respecté. L’état général est très satisfaisant. L’auto est tournante et se présente agréablement à nos yeux. Elle attend que son futur propriétaire lui accorde un peu d’attention pour la remettre en piste. Il s’agit d’une véritable pièce de collection dont l’authenticité charmera les amateurs d’autos iconiques du début du siècle dernier.

Ce véhicule vous intéresse ?

J’ai sélectionné et je connais cette voiture. Contactez-moi pour en parler ensemble !

Hervé CHAUVIN

07 76 01 38 98
M’envoyer un mail

Ces véhicules de la gamme Authentique pourraient vous intéresser